BlackBerry Q5

Premières impressions

Publié le : 12/07/2013 

BlackBerry poursuit sa reconquête. Après avoir successivement lancé le Z10 (tactile) puis le Q10 (à clavier), deux modèles haut de gamme, le fabricant canadien vise une clientèle plus large avec le Q5. Vendu 379 € sans abonnement, soit 40 % de moins que le Q10, le smartphone n’est bien sûr pas exactement équipé des mêmes composants. Mais les quelques sacrifices consentis ne laissent pas présager de mauvaises performances, au contraire. Nos premières impressions avant notre test.

 

 

BlackBerry Q5 - Couleurs

Après avoir totalement revu son système d’exploitation et lancé deux smartphones haut de gamme (le Z10 et le Q10), BlackBerry poursuit son renouveau avec un modèle moins cher. Disponible depuis quelques jours, le Q5, compatible avec les réseaux mobiles 4G, est vendu 349 €. Avec ce modèle, BlackBerry vise un public plus large, notamment les jeunes, qu’il a réussi à séduire ces dernières années.

Vrai clavier et bel écran

Comme le Q10, le Q5 est un modèle équipé d’un vrai clavier physique, que les gros consommateurs de textos et de courriels apprécient. C’est donc logiquement à ce modèle vendu 650 € qu’il est tentant de comparer le Q5. Première différence, le clavier est composé d’une nappe unique et non de touches individuelles comme celui du Q10. Le confort en pâtit-il ? Pas vraiment. Le clavier est un peu plus bruyant, mais la saisie reste confortable. Pas de compromis sur la taille de l’écran tactile : sa diagonale est aussi de 3,1 pouces (7,9 cm environ), ni sur sa définition (720 × 720). Mais la technologie d’affichage diffère : à l’Amoled du Q10, BlackBerry a préféré le TFT (IPS), beaucoup moins cher, pour le Q5. Le rendu est très bon, mais ce type d’écran est plus gourmand en électricité. Du coup, BlackBerry a intégré au Q5 une batterie plus puissante que celle du Q10 (2 180 mAh contre 2 100 mAh). Nos tests en laboratoire diront si elle suffit à rééquilibrer la balance. Notez que cette batterie est inamovible : il faudra donc obligatoirement passer par le service après-vente en cas de panne.

 

BlackBerry Q5 Rouge

8 Go de stockage seulement

Pour gagner sur les coûts de fabrication de son nouveau smartphone, BlackBerry a aussi apporté moins de soin à ses finitions. Le Q5 est enrobé d’un plastique sans charme ni fioritures. Proposé en noir et en blanc, il devrait se décliner en rose fuchsia et en rouge dans les prochains mois. Le fabricant a également sacrifié le port HDMI, et abaissé le capteur photo de 8 à 5 Mpx. Nos tests permettront là aussi de juger de sa qualité. BlackBerry a en outre sacrifié la mémoire interne, qui passe de 16 à 8 Go. Heureusement, un port de carte Micro-SD permet d’étendre le stockage de 32 Go supplémentaires. Enfin, le processeur est identique à celui du Q10 (Qualcomm Snapdragon S4 double cœur), mais la cadence passe de 1,5 à 1,2 GHz. Pas franchement de quoi se froisser : l’utilisation est fluide.

BlackBerry 10, applis à plat

Le Q5 fonctionne évidemment avec le nouveau système d’exploitation maison, BlackBerry 10. L’interface est donc rigoureusement identique à celle du Z10 et du Q10. Avec son « hub » (qui concentre les messages, les notifications des réseaux sociaux et les alertes du calendrier) accessible depuis l’écran d’accueil et sa manipulation articulée autour de gestes simples, elle est très agréable à l’usage. Le principal défaut du système demeure le manque d’applications disponibles dans la boutique en ligne BlackBerry World. Certes, avec près de 120 000 applications revendiquées, le choix est vaste. Mais la plate-forme ne fait pas encore partie des priorités des développeurs, qui se concentrent encore sur Android (Google) et iOS (Apple) pour proposer leurs nouveautés.

 

Depuis la rédaction de cet article, nous avons testé le BlackBerry Q5.

Retrouvez les résultats de nos essais comparatifs des smartphones BlackBerry