Pourquoi nous ne publions pas de liste positive

Molécules toxiques dans les cosmétiques

Pourquoi nous ne publions pas de liste positive

Mis à jour le : 23/02/2017 

Notre dossier sur les ingrédients indésirables dans les cosmétiques a suscité de nombreuses réactions chez les consommateurs. Beaucoup nous signalent des références contenant une ou plusieurs de ces substances et en profitent pour réclamer une « liste blanche ». Voici pourquoi nous ne pouvons les satisfaire.

 

« L'idéal serait désormais d'avoir une liste de produits ne contenant pas ces substances toxiques. » La demande revient fréquemment dans les interventions des internautes quand ils nous signalent des produits contenant des substances indésirables. Malheureusement, il nous est impossible d’y répondre favorablement.

D’une part, parce qu’il existe plusieurs dizaines de milliers de références de cosmétiques. Sur ce total, beaucoup sont formulés sans substances indésirables (1). Nous n’avons matériellement pas la possibilité de les recenser tous et nous n’avons aucune raison d’en citer certains et pas d’autres. Professionnels et consommateurs pourraient, à raison, nous le reprocher.

D’autre part, parce qu’il ne suffit pas d’afficher une liste d’ingrédients irréprochables, encore faut-il que l’efficacité soit au rendez-vous ! On attend d’une crème hydratante qu’elle hydrate, d’un déodorant qu’il supprime les mauvaises odeurs, d’une crème solaire qu’elle empêche les coups de soleil, etc. Nous ne pouvons conseiller des produits sans avoir vérifié qu’ils remplissaient bien leur office. Là encore, impossible de tester des milliers de références. En revanche, nous publions régulièrement des essais comparatifs où l’efficacité des produits est mesurée en laboratoire et, la plupart du temps, sur un panel d’utilisateurs. Leur innocuité, elle, est appréciée en se basant sur les ingrédients présents et sur l’évaluation de la tolérance par les utilisateurs. Nos tests de cosmétiques les plus récents ont porté sur les crèmes hydratantes, les crèmes solaires pour enfants, les vernis à ongles, les dentifrices blanchissants, les protections périodiques et aussi sur les déodorants, les BB crèmes, les crèmes solaires, les crèmes antirides. Nous sommes en train de travailler sur d’autres essais comparatifs qui seront publiés d’ici à la fin de l’année.

C’est précisément parce que nous ne pouvons pas publier de liste blanche que nous vous proposons une carte à conserver sur vous lorsque vous faites vos courses. Ainsi, vous pouvez choisir en connaissance de cause parmi les milliers de produits sans ingrédients nocifs.

 

(1) À l’exception des 26 allergènes à déclaration obligatoire dont il est difficile de se passer (liste disponible à la fin de ce document).

Fabienne Maleysson