Smartphones reconditionnés Fuyez MyMobileStore.fr

Smartphones reconditionnés

Fuyez MyMobileStore.fr

Publié le : 28/05/2017 

Depuis des semaines, les témoignages s’accumulent pour dénoncer les pratiques de MyMobileStore.fr, un site de vente de smartphones reconditionnés. Appareils défectueux, voire jamais livrés, SAV injoignable, remboursement quasi impossible… Les déconvenues sont nombreuses. Aujourd’hui, le site, basé à Hong Kong, ne répond plus. Et les consommateurs ont peu de chance d’être dédommagés. 

 

Les prix exorbitants des smartphones conduisent de nombreux consommateurs à se tourner vers des modèles reconditionnés. Le marché explose et en quelques années, ces smartphones de seconde main ont conquis tous les commerces, des opérateurs mobiles aux grandes surfaces et des boutiques multimédias aux enseignes de bricolage. Plusieurs sites marchands se sont aussi créés pour l’occasion. La plupart sont sérieux et, comme l’a montré notre récent test d’iPhone reconditionnés, l’expérience est plutôt bonne. Mais il arrive qu’elle vire à la catastrophe. Surtout en passant commande sur le site MyMobileStore.fr. « J’ai commandé un iPhone 5C, que j’ai reçu dans les temps, mais la batterie ne tient pas. Je l’ai renvoyé et six semaines plus tard je n’avais toujours pas de nouvelles. Un nouvel appareil avait soi-disant été expédié, mais je n’avais aucun numéro de suivi. Le SAV m’a fait pour seule réponse que le téléphone n’allait pas tarder. C’est inadmissible », déplore Alice. Hoplaaa, membre du forum de Que Choisir (sur lequel les témoignages s’accumulent), explique quant à lui que l’appareil photo de son iPhone 5S est tombé en panne au bout d’un mois, juste avant que l’écran ne rende l’âme à son tour. « J’ai apporté l’appareil à l’Apple Store de Montpellier pour expertise, le numéro de série a révélé qu’il s’agissait d’un prototype qui aurait dû être détruit. J’en ai fait part au SAV de MyMobileStore, je n’ai eu aucune réponse », raconte-t-il.

 

L’argent débité, dans tous les cas

Les dizaines de témoignages recueillis sur Internet (forum de Que Choisir mais aussi groupe Facebook créé pour l’occasion ou encore Trustpilot) en disent long sur le manque de sérieux de ce site marchand, dont le site ne répond plus. Ils font émerger différents cas de figure. Dans le premier, comme pour Alice et Hoplaaa, le smartphone est expédié mais tombe en panne très rapidement. Deuxième problème récurrent, dont nous avons d’ailleurs été victimes lors de l’achat d’un iPhone 6 64 Go pour notre test, l’appareil n’est jamais livré et le SAV finit par ne plus répondre aux relances (qu’il a de toute façon, au mieux, traitées sporadiquement tout au long du processus d’achat). Plusieurs consommateurs se plaignent enfin d’une commande annulée unilatéralement, sans explication. Dans tous les cas, l’argent a été débité. Et les demandes de remboursement restent le plus souvent vaines. « La mienne avait été acceptée, témoigne Anne, agacée par un mois d’attente d’un smartphone de remplacement après un premier achat tombé en panne. Mais je n’ai jamais revu la couleur de mes 300 €. » Tenace, elle a saisi le juge de proximité de son domicile. La procédure est en cours, mais les chances de la voir aboutir sont minimes.

 

De vains recours

MyMobileStore.fr est en effet basé à Hong Kong, ce qui complique les procédures légales. Certes, le droit français s’applique même si le vendeur est situé à l’étranger (art. L. 232-2 et L. 232-3 du code de la consommation). Mais après avoir obtenu gain de cause, encore faut-il faire appliquer le jugement ! Une décision de justice ne peut faire l’objet d’une exécution forcée sur un territoire étranger qu’après avoir été reconnue par la justice du pays en question. Et pour cela, il faut retrousser ses manches. Car même quand il existe un accord d’entraide judiciaire en matière civile et commerciale, ce qui est le cas entre la France et la Chine (décret n° 88-298 du 24 mars 1988), le consommateur français doit saisir la juridiction locale compétente. Donc il faut déjà… l’identifier. Ensuite, plusieurs conditions doivent être respectées. Le jugement doit être définitif et la partie adverse avoir été légalement convoquée devant la juridiction française, notamment. Autant dire que toutes ces formalités s’avéreront chronophages et fastidieuses. La prudence invite donc plutôt à limiter ses achats en ligne à des e-commerçants basés en France ou en Europe, et à procéder à quelques vérifications d’usage. Nos conseils ci-dessous.

Les bons réflexes avant de commander

  • Préférer les sites basés en France, voire dans l'Union européenne. En cas de problème, les démarches seront facilitées.
  • Vérifier que le site affiche toutes les mentions légales : adresse postale, courriel de contact, numéro de téléphone, etc.
  • Vérifier la renommée du site sur les forums. Il est également possible de se rendre sur le site Fia-Net, qui affiche la satisfaction des clients d'une grande partie des sites d'e-commerce.
  • Contacter le site avant de commander. La rapidité et la précision de la réponse donnent généralement de bonnes indications sur le sérieux de la société.
  • Se méfier des offres trop alléchantes. Un prix anormalement bas ou des conditions de vente trop avantageuses peuvent cacher de mauvaises surprises.
  • Vérifier que le site utilise une solution de paiement sécurisée.

 

Pour un smartphone reconditionné

  • Les smartphones d’occasion pullulent sur les sites d’annonces entre particuliers comme Leboncoin.fr. Attention aux annonces mal rédigées ou suspectes (produit pas encore commercialisé déjà proposé en occasion, par exemple). Si le vendeur demande un acompte, est basé à l’étranger ou exige un paiement par mandat cash ou Western Union, fuyez. Mieux vaut payer en liquide après avoir inspecté le téléphone, en face à face.
  • Passer par un professionnel apporte des garanties (smartphone remis à neuf, garantie légale de conformité ou garantie commerciale en cas de problème).
  • Vérifier que les informations indispensables sont communiquées : état du téléphone (« grade »), déblocage réseau, état de la batterie, garantie commerciale, accessoires livrés.

Camille Gruhier

cgruhier