Smartphones reconditionnés Pas que des bonnes affaires

Smartphones reconditionnés

Pas que des bonnes affaires

Publié le : 09/03/2018 

Un Samsung Galaxy S6 à 160 €, un iPhone 6S à 250 €… En optant pour un smartphone reconditionné, il est possible de se faire plaisir avec un smartphone haut de gamme sans se ruiner. Mais ce qui ressemble, de prime abord, à une bonne affaire peut s’avérer être un nid à problèmes. Nos conseils, vos droits : Que Choisir fait le point. 

 

Auchan, Carrefour, Boulanger, Fnac, Darty… Tous les grands distributeurs vendent désormais des smartphones reconditionnés dans leurs magasins ou sur Internet. De nombreux sites spécialisés ont également fleuri ces dernières années, comme Love2Recycle, Recommerce ou encore Remade. Les consommateurs ne sont d’ailleurs pas insensibles à cette offre. D’après un sondage réalisé par Que Choisir (1), 40 % des répondants pourraient opter pour un smartphone reconditionné lors de leur prochain achat. Sur ce marché, un Samsung Galaxy S6 vaut 160 € environ, comptez 480 € pour un Galaxy S8 ou encore 250 € pour un iPhone 6S (16 Go). Autrement dit, on peut s’offrir un appareil perfectionné sans se ruiner. Et contrairement à un smartphone d’occasion, un smartphone reconditionné est passé entre les mains d’un professionnel pour être remis en état (nettoyage antibactérien, polissage de la coque, contrôle de la batterie, effacement des données personnelles…). Un bon geste pour le portefeuille, mais aussi pour la planète : les smartphones sont parmi les appareils dont l’impact environnemental est le plus important, en termes d’épuisement des ressources naturelles comme de pollution.

 

Attention au grade

Les témoignages publiés sur nos forums assombrissent toutefois le tableau. De nombreux consommateurs se plaignent en effet de la qualité du smartphone reçu, de ses performances ou bien des échanges avec le service après-vente du vendeur. Souvent, la batterie est en cause, parce qu’elle se vide anormalement vite ou qu’elle est carrément hors d’usage. Il arrive aussi fréquemment que le smartphone ne soit pas conforme à la description qui en est faite dans l’annonce. « J’ai acheté un Galaxy S7 de qualité "shinny" chez Back Market, censé n’avoir ni impact ni rayures, or il a un petit impact sur l’écran », se désole un internaute. Sur le marché des smartphones reconditionnés, les appareils sont en effet classés selon leur état : un smartphone dont l’écran ne comporte aucune rayure visible est vendu plus cher que le même modèle avec microrayures apparentes, coque abîmée ou dont la batterie a déjà connu de nombreux cycles de charge. Chaque vendeur a son propre système de gradation, plus ou moins explicite. Recommerce qualifie ses modèles d’un « état premium », d’un « très bon état » ou d’un « bon état ». Chez d’autres, la notation va du grade A+ au grade C, du « gold » au « silver » ou encore du « shinny » au « stallone ». Faites attention à ce point si l’aventure du reconditionné vous tente.

 

Contrôles parfois défaillants

Dans la majorité des cas, heureusement, les consommateurs sont satisfaits de leur achat. En 2017, Que Choisir avait d’ailleurs mis les vendeurs à l’épreuve en achetant plusieurs iPhone reconditionnés sur différents sites, puis en les testant en laboratoire. Mis à part des accessoires manquants et les arnaques d’un acteur isolé (le site MyMobileStore.fr, fermé depuis), ce test n’avait rien révélé de très inquiétant. Peut-être avions-nous eu de la chance… Les mauvais approvisionnements constituent en effet le principal problème des vendeurs. Le « sourcing », comme on dit dans le jargon, ce sont les lots de téléphones dits « usagers » que les reconditionneurs achètent chez des grossistes, pour les remettre en état avant de les revendre. « Il arrive que certains lots soient de moins bonne qualité que d’autres », explique Vianney Vaute, fondateur de Back Market, une plateforme de mise en relation entre acheteurs et vendeurs régulièrement mise en cause dans nos forums. En théorie, les reconditionneurs examinent les smartphones sous toutes les coutures avant de les mettre en vente. Le nombre de points de contrôle devient presque un argument de vente (20 chez Love2Recycle, 35 chez Remade…). « Ces contrôles sont sans doute parfois défaillants », admet Vianney Vaute, qui assure pourtant auditer tous les vendeurs qu’il référence sur sa plateforme.

 

Privilégiez les grands

Promis à une belle croissance, le smartphone reconditionné a attiré des acteurs opportunistes pas toujours fiables. Un conseil, achetez votre appareil chez un distributeur connu. Vu les volumes de ventes qu’ils laissent entrevoir aux reconditionneurs, ces derniers leur réservent les appareils les plus intéressants. Vous disposerez également d’un interlocuteur sérieux en cas de problème. Dans tous les cas, vous bénéficiez d’une garantie légale de conformité de 6 mois, au cours de laquelle vous n’avez pas à prouver que le défaut existait au moment de la vente. De nombreux vendeurs portent la garantie à 12 mois, à titre commercial. Et si vous n’êtes pas satisfait de votre achat, n’oubliez pas que, comme pour tout achat à distance, vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours.  

Revendre votre smartphone

La plupart des sites spécialisés dans la vente de smartphones reconditionnés proposent aussi de racheter vos anciens appareils. E-Recycle, Love2Recycle, Magic Recycle, RecycleOnline… Tous réalisent en ligne une rapide estimation de la valeur de votre smartphone, selon son état. On nous promet ainsi 417 € pour un iPhone 8 64 Go, débloqué tous opérateurs, avec quelques microfissures sur l’écran et la coque. Ou encore 66 € pour un Sony Xperia Compact en état correct. Il suffit alors d’envoyer le téléphone, qui sera vérifié avant de recevoir le paiement. Mais là aussi, attention : un consommateur nous a alertés de son expérience malheureuse, accusant le site d’avoir déprécié la valeur promise. « J’ai envoyé un iPhone 5S en parfait état de marche, ils ont inventé des défauts pour minorer le prix d’achat. Je suis certain que la camera arrière fonctionnait parfaitement, ils m’ont dit qu’elle était HS », témoigne Davijon sur notre forum. Sans doute vaut-il mieux offrir ou vendre votre ancien smartphone à un proche, ou sur un site d’annonces entre particuliers (avec les précautions qui s’imposent). Et surtout, n’oubliez pas d’effacer vos informations personnelles en réinitialisant le téléphone.

 (1) Sondage réalisé auprès de 4 242 abonnés à la lettre d’information de www.quechoisir.org entre le 1er et le 12 février 2018.

Camille Gruhier