Téléphones mobiles pour seniors

Des solutions de transition vers un « vrai » smartphone

Publié le : 01/02/2016 

Outre les appareils qui leur sont spécifiquement dédiés, les seniors disposent de plusieurs solutions pour s’équiper en téléphonie mobile. Les smartphones classiques proposent plusieurs options pour adapter leur ergonomie, comme la possibilité de grossir le texte ou d’afficher le menu avec de grandes icônes. Des interfaces simplifiées, sous forme d’applications mobiles, peuvent également être installées. Enfin, certains fabricants proposent des smartphones pour découvrir le multimédia en toute simplicité.

 

Les smartphones classiques (Apple iPhone, Samsung Galaxy, etc.) proposent quelques fonctions destinées à faciliter l’usage de leurs appareils auprès de la population des seniors. Elles sont regroupées dans la section « Accessibilité » des réglages. L’utilisateur peut par exemple grossir les icônes du menu ainsi que le texte, augmenter le contraste de l’écran, paramétrer une alerte lumineuse lorsque le téléphone sonne, ou encore afficher une loupe à l’écran pour zoomer sur le contenu consulté.  

 

Necta Launcher : une interface simplifiée, qui peut générer de la confusion.
Les smartphones Android (HTC, LG, Samsung, Sony, etc.) peuvent par ailleurs recevoir une interface simplifiée sous forme d’application à télécharger dans la boutique Google Playstore. Il en existe des dizaines, gratuites ou payantes, qui remplacent la page d’accueil par défaut d’Android. Nous avons confronté l’une d’entre elles, Necta Launcher (sur un Samsung Galaxy S6), à un mobile pour senior. L’application présente les principales fonctions (appeler, prendre une photo, envoyer un message, afficher sa position, etc.) sous forme d’icônes géantes. Les actions sont simplifiées (envoyer sa position à un proche, rédiger un message, etc.) et l’interface claire. Dommage que l’utilisateur rebascule parfois dans l’interface Android, pour sélectionner un réseau Wi-Fi par exemple. Ce mélange d’interfaces est susceptible de générer de la confusion. Ces applications consistent en fait à modifier l’apparence des menus en créant simplement des raccourcis.

Les fabricants de mobiles pour seniors revoient, eux, la totalité des menus en profondeur. Ils sont donc mieux pensés, c’est pourquoi nous vous conseillons plutôt ce type d’appareils si vous craignez l’apprentissage d’un smartphone. D’autant qu’avec leurs grosses touches et leur grand écran, les mobiles pour seniors sont plus ergonomiques.

LG Wine Smart.
Ceci dit, certains fabricants tentent de séduire les seniors avec des appareils de transition, à mi-chemin entre un mobile à clapet et un « vrai » smartphone. C’est notamment le cas de LG, avec son Wine Smart que nous vous présentions à son lancement, en septembre 2015. Une molette permet de naviguer dans les menus, une touche « C » permet de corriger la frappe. Mais il est aussi équipé d’un écran tactile. Un clic dans une zone de texte fera par exemple apparaître un clavier virtuel. Lors du premier démarrage, un message suggère aux utilisateurs dont c’est le premier smartphone de simplifier la page d’accueil avec moins d’applications et de plus grands caractères de texte. Lorsqu’il ouvre  Google Maps, qui permet de se situer sur un plan et de chercher un itinéraire, un message avertit l’utilisateur que cette application est « conçue pour un écran tactile » et lui suggère « d’essayer de toucher l’écran plutôt que d’utiliser le pavé numérique ». Ainsi guidé, l’utilisateur non averti trouvera sans doute plus facilement son chemin dans l’univers multimédia qui s’ouvre à lui.

Camille Gruhier