Nokia N900

Plus cher en France

Publié le : 04/09/2009 

Au mois d'octobre, Nokia commercialisera en France et dans d'autres pays européens son nouveau téléphone vedette, le N900. Attirant sur le papier, ce téléphone intelligent réserve une surprise malheureuse aux consommateurs français. Évoquant des taxes supérieures, Nokia a fixé son prix à 649 euros en France, contre 599 euros ailleurs en Europe.

 

 

Hier, le P-DG de Nokia, Olli-Pekka Kallasvuo, admettait dans la presse française (1) que des « erreurs stratégiques » l'avaient freiné dans la course qui l'oppose à Apple (iPhone) et RIM (Blackberry) sur le terrain des téléphones multimédias. Le public français sera ravi de la surprise que lui a réservée le fabricant concernant le nouveau téléphone star, le Nokia N900. Doté d'un écran tactile et de fonctionnalités pointues (navigation Internet, GPS...), ce smartphone est aussi le premier de la marque basé sur un système d'exploitation libre, Linux. Il est pour cette raison attendu par les technophiles, impatients de découvrir ce système baptisé Maemo. La commercialisation est prévue pour le mois d'octobre, mais les plus pressés peuvent déjà réserver le téléphone sur le site Internet de Nokia. Seulement voilà, en France, le N900 est proposé à 649 euros (hors offre d'abonnement) alors que dans les autres pays européens (Allemagne, Espagne, Finlande, Italie), il sera vendu 599 euros. Nokia justifie cet écart par des « taxes supérieures » dans l'Hexagone, et ajoute que « chaque pays et chaque distributeur est libre de fixer son prix ». N'en déplaise aux consommateurs.

La faute à la copie privée ?

Cette seconde explication semble la plus cohérente, car il est difficile d'accuser les taxes. Dans les pays où l'écart est constaté, le taux de TVA est sensiblement le même, autour de 20 % (19,6 % en France, 19 % en Allemagne, 20 % en Italie, 22 % en Finlande). Reste la taxe pour copie privée. En France, elle s'applique aux téléphones mobiles permettant de stocker et de lire de la musique et des vidéos depuis le 1er janvier 2009. Le barème est fixé à 10 euros pour un smartphone disposant de 20 à 40 Go de mémoire (le N900 embarque 32 Go). Ailleurs en Europe, les règles diffèrent. Les 21 pays ayant institué la compensation à destination des ayants droit ont opté pour un montant de rémunération « soit fixe, soit forfaitaire au prorata de la capacité d'enregistrement permise, ou encore calculé par un pourcentage du prix de vente du support ou de l'appareil (2) ».

Quoi qu'il en soit, même en prenant en compte les différents calculs de la taxe pour copie privée, la différence de 50 euros en France ne trouve pas d'explication cohérente.

 

(1) Interview parue dans « Le Figaro » du 3 septembre 2009.

(2) Source : www.sorecop.fr. La Sorecop est chargée de la collecte et de la répartition de la taxe collectée au titre de la copie privée sonore.