Volkswagen Golf e-Motion

Premières impressions

Publié le : 16/03/2012 

Si les constructeurs proposent quelques modèles de voiture électrique, il s’agit de véhicules créés seulement en version électrique. Volkswagen a choisi de décliner la Golf pour en faire une voiture électrique. Prise en main avec notre journaliste.

 

Volkswagen Golf blue e-motion

Les voitures électriques commencent à faire partie du paysage automobile. Et s’il reste du chemin à parcourir pour certains modèles qui ne présentent pas toujours le niveau de qualité d’une voiture moderne, comme la Bluecar (voiture proposée par Autolib’, bientôt disponible à la vente aux particuliers), les dernières arrivées affichent une « vraie » qualité de fabrication.

Volkswagen Golf blue e-motion intérieur
Ainsi, en s’installant à bord de la Golf Blue e-Motion (une version de présérie basée sur une Golf VI), nous n’avons pas eu de mauvaise surprise. Les matériaux correspondent à ceux de la voiture « normale » et ce n’est qu’en y regardant de plus près que l’on remarque les particularités : un levier de vitesses étrange et un combiné d’instruments quelque peu étonnant. Même les palettes au volant ne choquent pas, puisqu’on peut les retrouver sur une version classique avec boîte de vitesses DSG. Pourtant, ici, elles ne serviront pas à changer de rapport (la motorisation électrique ne compte qu’une seule vitesse !), mais à gérer le système de récupération d’énergie au freinage. Celui-ci non seulement permet de recharger les batteries en décélération, mais offre également un frein moteur plus important. Un « clic » du côté gauche et on engage le premier cran de cette fonction : si on relâche la pédale d’accélérateur, on ressent une légère décélération. Deuxième cran : là, les feux stop seront allumés automatiquement au lever de pied et le ralentissement sera plus important. Au troisième et dernier niveau, le système agira comme un véritable ralentisseur et pourra même finir par arrêter la voiture. Bien sûr, la puissance de recharge évolue dans les mêmes proportions.

Pour inhiber le système, le conducteur a le choix d’intervenir sur la palette située à droite du volant (cela éteindra totalement le système) ou d’agir sur la pédale d’accélérateur (le système reste actif pour le prochain ralentissement). Si l’utilisation des palettes est aisée, après un temps limité d’adaptation, le conducteur peut aussi actionner le dispositif en plaçant le levier de vitesses sur la position « B », ce qui correspond directement au niveau le plus fort de ralentissement. Toutefois, cette solution est moins agréable et ne convient pas vraiment pour des trajets urbains où les freinages et arrêts sont fréquents.

Toujours pour préserver la charge des batteries, Volkswagen a équipé sa voiture de plusieurs aides. Tout d’abord, le conducteur a le choix, via un bouton situé devant le levier de vitesses, entre trois modes de fonctionnement du moteur : « Confort », « Éco » et « Range ». Si le premier correspond à un usage traditionnel permettant de profiter de toute l’énergie disponible, le troisième limite la puissance du moteur à 60 kW, la vitesse maxi à 120 km/h, réduit le niveau d’accélération et diminue la puissance de la climatisation ainsi que du chauffage. Le troisième mode va plus loin en bridant la vitesse à 95 km/h, en diminuant encore le niveau d’accélération et en désactivant complètement la climatisation. Tout cela au bénéfice de l’autonomie, qui est aujourd’hui annoncée à 150 km maximum. Le toit est équipé de panneaux solaires qui assurent l’alimentation électrique du réseau de bord et de la ventilation utilisée pour rafraîchir l’habitacle lorsque le véhicule est à l’arrêt.

Sur la route

Volkswagen Golf blue e-motion moteur
À conduire, la Golf Blue e-Motion se montre très agréable. Là encore, comme pour la finition, la différence avec un autre modèle est imperceptible lors d’une conduite normale. Excepté bien sûr les caractéristiques propres à la présence d’une motorisation électrique : accélération franche, pas de vibration, absence de bruit… D’ailleurs, Volkswagen équipe sa voiture d’un bruiteur spécial qui entre en action jusqu’à 30 km/h et permet au piéton d’entendre la voiture arriver. Un accessoire indispensable pour la sécurité en ville, qui ne dérange pas du tout les résidents. Question poids, Volkswagen a réussi à modérer l’embonpoint de la version électrique de la Golf. Ainsi, la Blue e-Motion affiche presque 250 kg de moins sur la balance qu’une Golf VI diesel 115 ch. En effet, même si la Golf électrique embarque quelque 315 kg de batteries lithium-ion, son moteur est nettement moins lourd qu’un diesel de puissance équivalente (de 70 kg). Notons que la batterie est composée de plusieurs modules distincts qui ont été répartis dans la voiture. On en trouve sous le plancher du coffre, sous la banquette arrière et même entre les passagers avant et arrière, au niveau du tunnel central. Cette architecture permet à la voiture de conserver un bon équilibre sur la route. Ainsi, lorsqu’on roule en Golf Blue e-Motion, le comportement routier est identique à celui d’une voiture « normale ». L’autre avantage de cette configuration est que le volume du coffre a pu être préservé : 275 litres, contre 350 pour la version traditionnelle. Toutefois, Volkswagen garantit que sur la future version (la Golf VII), le volume de coffre sera totalement préservé, et qu’il sera identique pour toutes les versions.

Avec la Golf Blue e-Motion, Volkswagen prouve qu’il est possible de faire une « vraie » voiture électrique sans compromis sur la qualité ni sur la fonctionnalité. Reste une inconnue, et non des moindres : le prix de vente.

La Volkswagen Golf e-Motion en résumé

Les +

Comportement routier

Trois modes de fonctionnement

Palettes au volant

Volume de coffre quasiment conservé

Qualité de fabrication prometteuse

Deux prises de recharge

Volkswagen Golf blue e-motion prises de recharge

 

Les –

Volume de coffre légèrement moindre

Poids encore plus élevé

Principales caractéristiques techniques

Moteur : électrique synchrone à excitation permanente

Puissance maxi : 85 kW (115 ch)

Puissance en continu : 50 kW (68 ch)

Couple maximum : 270 Nm

Accélération : de 0 à 100 km/h en 11,8 s

Vitesse maxi : 135 km/h (en mode « Confort »)

Type de batteries : lithium-ion

Capacité des batteries : 26,5 kW/h

Tension : 324 volts