Renault Clio 4

Premières impressions

Publié le : 12/11/2012 

Le style innovant de la nouvelle Clio va de pair avec des équipements techniques haut de gamme. De quoi faire oublier le prix élevé et les petites mesquineries comme les vitres arrière manuelles.

 

 

Clio 4

 

Test de la Renault Clio 4

Depuis la mise en ligne de cette prise en main, nous avons testé sur circuit la Renault Clio 4

La nouvelle Clio, quatrième du nom, inaugure le nouveau style du constructeur Renault qui sera bientôt réutilisé par la voiture électrique Zoé, qui arrivera prochainement en concession. Ce nouveau style passe par l’intégration des poignées de porte arrière dans les montants supérieurs et par une toute nouvelle face avant affichant un logo surdimensionné. Un style modernisé qui fait son effet puisque, en ville, la voiture ne passe pas inaperçue.

Qualité de vie à bord

En montant à bord de la Clio 4, on se retrouve dans un intérieur chaleureux, gai et accueillant. Un intérieur que chacun pourra d’ailleurs personnaliser à son gré en choisissant entre 7 décors et 4 ambiances différentes. L’extérieur n’est pas en reste avec une proposition de 5 variantes, de 2 ou 4 aspects de jantes selon leur taille et de 3 décors de toit. Un vrai casse-tête pour les indécis ! Heureusement, Renault propose sur son site Internet un configurateur, simplissime d’utilisation, qui permet de visualiser ses choix. Une aide précieuse tant pour se faire une idée précise du résultat final que pour connaître les prix exacts des options. Il faut savoir néanmoins que certaines, comme l’habitacle bi-couleur ou les éléments laqués, sont gratuites.

 

Notre modèle d’essai arborant l’intérieur noir et rouge avec des éléments laqués en noir était du meilleur effet. La qualité d’assemblage, l’agrément au toucher et la qualité des matériaux sont d’un excellent niveau pour la catégorie. Nous émettons toutefois des réserves sur la tenue dans le temps de certains éléments laqués, notamment ceux placés aux endroits les plus exposés comme les contre-portes et sur le volant.

 

Vitres arrière Clio 4
Les vitres arrière "à l'ancienne".

Nous avons été désagréablement surpris de voir que les vitres arrière de notre finition haut de gamme étaient à commande manuelle et que seule la vitre du conducteur possédait une commande à impulsion. Une pratique un peu pingre aujourd’hui.

Si, de prime abord, l’espace de rangement aménagé au-dessus de la boîte à gants ne nous a pas semblé très pratique, nous avons été convaincus à l’usage. Grâce à son revêtement antidérapant, il est en effet possible d’y poser un téléphone sans qu’il ne glisse à chaque virage ni ne tombe par terre. Il sera donc d’autant plus appréciable que la Clio manque un peu d’espaces de rangement, avec une petite boîte à gants, un mini espace devant le levier de vitesses et des bacs de portière réduits. Le coffre rattrape un peu le coup par sa forme pratique et son volume intéressant de 300 dm3. Au moins un effet bénéfique à l’absence de roue de secours. La large ouverture et le seuil de chargement assez bas permettent de charger facilement et sans effort tous les bagages dans le coffre. Enfin, l’accès à bord est très facile grâce aux grands angles d’ouverture des portes et à un passage libéré très pratique.

 

Rangements Clio 4
Des espaces de rangement réduits mais un coffre généreux pour une voiture de cette dimension.

Au volant

En s’installant à bord, nous avons apprécié la simplicité de l’organisation des différentes commandes. Déjà, le volant ne reçoit que celles du régulateur de vitesse, ce qui permet de prendre tout de suite ses marques. Tout ce qui concerne la climatisation et le chauffage est regroupé sur la console centrale et est facilement accessible. Enfin, le système multimédia Media Nav, qui intègre la radio, le kit mains libres Bluetooth, la navigation, etc., s’avère très intuitif et facilement programmable grâce à son écran tactile précis et d’une bonne sensibilité. À noter que le système multimédia connecté R-Link (dont le prix n’est pas encore fixé) qui permet de disposer des informations trafic en temps réel et d’avoir accès à Internet, ne sera proposé qu’à partir de janvier 2013.

 

Intérieur Clio 4
Un habitacle sobre et ergonomique.

Le combiné d’instruments est également très lisible et n’est pas trop surchargé d’informations. Précisons que la Clio dispose d’un indicateur de changement de vitesse de série, un équipement devenu obligatoire pour tous les nouveaux véhicules commercialisés depuis le 1er novembre et censé aider le conducteur à avoir une éco-conduite. Mais, dans la pratique, son efficacité reste à prouver car il est fréquent de ne pas voir cet indicateur s’allumer.

 

Moteur Clio 4
Le moteur 1.5 dCi 90 pour consommer moins.

En outre, en effectuant des trajets urbains et interurbains, nous n’avons consommé que, selon l’ordinateur de bord, 5,2 l/100 km en moyenne avec notre Clio 4 1.5 dCi de 90 ch. Le mode Eco nous paraît donc un peu superflu. Et cela d’autant que ce nouveau moteur, de la famille Energy, est optimisé à la base pour réduire sa consommation. Il reçoit par exemple le système Stop & Start ainsi qu’une boîte de vitesses aux rapports allongés. Si c’est un atout certain pour réduire la consommation, nous avons trouvé le dernier rapport un peu long. Cela demande des rétrogradages fréquents pour effectuer un dépassement sur voie rapide. L’ajout d’une vitesse supplémentaire eût été judicieux. Pour limiter encore l’appétit du moteur, la Clio est dotée d’un mode Eco (bouton situé devant le levier de vitesses) qui devrait permettre à lui seul de réduire de 10 % la consommation en réduisant la puissance disponible. Un mode dont nous n’avons pas réussi à démontrer les bienfaits.

 

Visibilité arrière Clio 4
De trois quarts arrière : une visibilité médiocre !

La voiture se comporte bien en virage et les passagers sont bien maintenus dans des sièges confortables. Les suspensions sont toutefois un peu raides lorsqu’on passe sur de petits défauts de revêtement. Sur route, cela s’arrange et les suspensions gèrent beaucoup mieux les débattements plus importants. En ville, la Clio 4 est handicapée par une visibilité de trois quarts arrière médiocre. Le conducteur doit alors se reposer sur l’indispensable radar de recul pour éviter tout dommage à la carrosserie. C’est un peu dommage pour une citadine dont l’usage suppose de nombreuses manœuvres. Heureusement, la direction très bien assistée ne rend pas les braquages trop laborieux. Le revers de la médaille est que la direction manque de retour et le conducteur ressent parfois une sensation de « flottement » sur route.

Sécurité

L’équipement de sécurité proposé de série sur toutes les versions comporte l’ESC (Electronic Stability Control), le freinage antiblocage (ABS), l’aide au freinage d’urgence (AFU) et 6 airbags. Mais aussi différentes aides à la conduite comme le rappel (visuel et sonore) de bouclage des ceintures de sécurité (SBR) pour tous les passagers, le limiteur et régulateur de vitesse. La Clio 4 a par ailleurs très bien réussi son passage au crash test et obtient la note maximale de 5 étoiles.

 

Comprise dans une fourchette de 13 700 à 19 900 €, la Clio 4, pour l’instant uniquement disponible en version 5 portes, est plus chère que la Peugeot 208 dont les prix débutent à 12 550 €, et même que la Volkswagen Polo (à partir de 13 190 €). Même si la Clio 4 possède de très bons arguments, le pari n’est pas gagné face à cette concurrence récente. Mais, malgré la commercialisation de la nouvelle Clio, l’ancienne reste au catalogue en version berline (Clio Collection) et break (Clio Collection Estate). Ce sont donc trois générations de Clio qui sont désormais proposées puisque la deuxième génération est encore vendue avec la Clio Campus ByeBye. Une configuration qui permet d’obtenir de bonnes voitures pour des prix nettement plus intéressants. La gamme Clio Collection débute en effet à partir de 9 990 € et la Campus à 7 990 € ! Mais là, on y perd en qualité de fabrication, en niveau d’équipement et en design.

 

La Renault Clio 4 en résumé

Tout change ou presque pour cette nouvelle génération de Clio. La qualité de fabrication progresse et l’agrément à bord est certain. L’ergonomie d’utilisation est aussi très appréciable. Début 2013, la voiture n’est encore proposée qu’en version à 5 portes ou en break (Estate). Si en début de carrière, seul un moteur essence est proposé, le TCe 90, il sera rejoint plus tard par le TCe 120. Côté diesel, les puissances du 1.5 dCi sont de 75 ou 90 ch.

 

Les Renault Clio 4 testées par Que Choisir

Renault Clio IV TCe 90 Energy eco2

Renault Clio IV 1.6 Turbo 200

Renault Clio Estate IV Energy dCi 90 

 

Les anciennes Renault Clio testées par Que Choisir

Renault Clio III Tce 100 eco2

Renault Clio III 1.5 dCi 105 eco2

Renault Clio III 1.5 dCi 105 eco2 FAP

Renault Clio III Estate dCi 85 eco2

 

Les +

Qualité de fabrication

Originalité de la ligne

Habitacle accueillant

Ergonomie

Facilité de prise en main

 

Les –

Mode Eco peu concluant

Vitres arrière manuelles

Visibilité vers l’arrière

 

Clio 4 arrière