Concurrence sur le marché de l’assurance emprunteur

Encore de la marge...

Publié le : 29/08/2013 

Sommaire de l'étude et des propositions de l'UFC-Que Choisir sur le thème

 

 

I. L’assurance emprunteur du crédit immobilier, un marché tenu par les banques

A. Un marché de 6 milliards d’euros

B. Un marché concentré autour des banques 

II. Depuis la loi Lagarde, aucune réelle avancée sur la liberté de choix de l’assurance  emprunteur

A. La loi Lagarde : libéraliser l’assurance emprunteur pour faire baisser son coût

B. La loi Lagarde, chronique d’un échec annoncé

C. Un marché qui stagne, des tarifs qui ne baissent pas

D. Loi bancaire de 2013 : pas de réponse sur le fond 

III. Un marché à libéraliser d’urgence

A. Un conflit d’intérêt du banquier sur l’assurance emprunteur

B. De grandes différences de garanties, et des clauses scandaleuses

C. Le seul moyen de faire baisser les marges au profit du pouvoir d’achat des consommateurs 

IV. La résiliation annuelle : un moyen simple et efficace de libéraliser le marché

A. Obtenir les résultats recherchés par la loi Lagarde sans les blocages actuels

B. Le droit à résiliation annuelle pour les contrats à venir : aucun risque pour le marché 

V. Demandes de l’UFC-Que Choisir pour améliorer la concurrence dans le secteur de  l’assurance emprunteur