Distribution de l'optique

Examen à la loupe d’un marché juteux

Publié le : 23/04/2013 

Sommaire de l'étude et des propositions de l'UFC-Que Choisir sur

(PDF - 8 272 Ko) 

 

I. Optique : une dépense élevée pour le consommateur, génératrice de renoncement aux

soins

  • Plus de la moitié de la population concernée par l’achat de lunettes

  • 4,7 milliards d’euros de dépense annuelle

  • Un reste-à-charge élevé, qui crée du renoncement à se soigner

  • II. Le marché de l’optique-lunetterie

  • Les montures

  • Les verres ophtalmologiques

  • La distribution

  • Le budget lunettes le plus élevé d’Europe

  • III. Des marges excessives dans la distribution de lunettes

  • La majorité du prix d’une paire de lunettes rémunère l’opticien

  • L’activité de distribution d’équipements d’optique dégage aujourd’hui des marges brutes très

    élevées

  • Un trop grand nombre de points de vente, un réseau de distribution en sous-productivité

  • Les marges dégagées servent principalement à couvrir des coûts de distribution très élevés

  • La multiplication des points de vente génère 510 millions d’euros de surcoût pour le

    consommateur

  • IV. La distribution de l’optique souffre d’un déficit de régulation

  • Les consommateurs ont besoin d’une régulation du secteur de l’optique

  • Une régulation par les réseaux de soins est souhaitable

  • Un nécessaire encadrement de l’activité des réseaux

  • V. Les demandes de l’UFC-Que Choisir

  • L’UFC-Que Choisir souhaite la généralisation des réseaux de soins en optique

  • L’UFC-Que Choisir demande un encadrement de l’action des réseaux de soins

  •  

    Télécharger l'étude complète sur

    (PDF - 8 272 Ko)

    Retrouvez le communiqué de presse Surcoûts de l’optique : Les marges exorbitantes des opticiens