Etude sur les frais bancaires

Sept propositions à Bercy pour en finir avec les excès tarifaires

Publié le : 01/06/2010 

Sommaire de l'Etude de l'UFC-Que Choisir

Enjeux : les frais bancaires, un marché de plus de 15 milliards d'euros

- 40% des revenus de la banque de détail sont issus des frais perçus sur les clients

- Parmi les revenus issus des commissions clients, les banques assurent une part croissante de leurs revenus sur les opérations au quotidien

- Depuis 2001 les commissions clients ont augmenté 1,7 fois plus vite que le PIB, et l'écart s'est creusé dans les trois dernières années

Etude de la lisibilité des tarifs bancaires

- La lourdeur des brochures tarifaires empêche toute comparaison pour le consommateur

- Des libellés incompréhensibles pour le consommateur

- Cinq manières différentes d'afficher les tarifs : quelle lisibilité pour le consommateur ?

Etude des packages bancaires

- Les augmentations sont modérées...

- Mais le surcoût reste : 25,7% de surcoût pour le consommateur !

Etude de l'évolution des tarifs depuis 2004

- Le prix des incidents a augmenté deux fois plus vite que celui des packages

- Beaucoup d'opérations gratuites en 2004 sont désormais facturées au client

- Les banques pratiquent un taux usuraire sur les découverts non autorisés

Etude des coûts de fonctionnement

- Effectifs : quand les banques prennent aux clients pour donner aux traders...

- La généralisation des canaux à faible coût n'a pas été répercutée sur la facture des clients

- Les économies permises par la carte bancaire sont confisquées par les banques

Les demandes de l'UFC-Que Choisir

- Pour rendre les tarifs plus lisibles

- Pour moraliser les pratiques tarifaires

- Pour que la baisse des coûts soit bénéfique au consommateur

N.B. : Retrouvez le Communiqué de Presse "Frais bancaires : 7 propositions a Bercy pour en finir avec les excès tarifaires" relatif à cette étude en cliquant ici.