Samsung Galaxy A5 (2016) Premières impressions

Samsung Galaxy A5 (2016)

Premières impressions

Publié le : 10/02/2016 

Début 2015, Samsung dévoilait le Galaxy A5, un smartphone moyenne gamme un peu fade, sans défauts ni atouts majeurs. Le fabricant lance une nouvelle version de l’appareil, autrement plus prometteuse. Le Galaxy A5 (2016), vendu 400 €, adopte un look haut de gamme aux finitions impeccables. À l’intérieur, des composants en phase avec son prix, avec notamment un processeur maison SoC Exynos 7580 à 1,6 GHz, un appareil photo 13 Mpx, et un bel écran tactile Amoled économe en énergie. Premières impressions avant notre test en laboratoire.

 

Malgré sa place de numéro un mondial des smartphones, Samsung reste sur ses gardes. La menace ne vient pas tant d’Apple, solidement ancré à la deuxième place, que des fabricants chinois qui s’installent tranquillement en Europe depuis plusieurs mois. Avec leurs smartphones à bon rapport qualité-prix, Huawei, Xiaomi et les autres poussent les géants à réagir. Le Galaxy A5 édition 2016 illustre bien le phénomène. L’an dernier, Samsung lançait le Galaxy A5, un smartphone moyenne gamme assez basique inspiré de ses modèles premier prix. Pour la version 2016, changement de cap : le smartphone s’inspire des modèles haut de gamme de Samsung, notamment du Galaxy S6. Certes, les caractéristiques techniques les distinguent encore (voir notre comparatif ci-dessous). Mais au niveau esthétique, le Galaxy A5 (2016) n’a rien à lui envier.

C’est notre premier constat : désormais Samsung ne fait plus d’impasse sur le design de ses smartphones, fussent-ils de moyenne gamme. Comme le S6, l’A5 (2016) est constitué de verre et d’aluminium. Sa face avant est même incurvée sur les bords, un détail qui rappelle les iPhone 6 et 6S d’Apple. Aucun sacrifice non plus côté logiciel, puisque ce nouveau smartphone fonctionne avec la dernière version du système d’exploitation de Google Android Lollipop (5.1.1). Comme d’habitude, Samsung en a modifié l’interface avec sa surcouche logicielle Touchwizz, dont le graphisme gagnerait à être dépoussiéré. Malgré ses couleurs (trop) éclatantes, il pâlit en effet à mesure que les concurrents se modernisent, qu’il s’agisse de l’interface de Windows Phone, d’Apple ou bien des surcouches d’autres fabricants intégrant Android, comme HTC ou Sony.   

Bon rapport qualité-prix

Un brin ringarde, cette interface (que l’on retrouve sur tous les smartphones Samsung), n’en est pas moins fluide. Nos tests en laboratoire permettront de juger précisément de la puissance du nouveau Galaxy A5, de la qualité de l’appareil photo, des haut-parleurs ou encore de l’autonomie de la batterie (non amovible). En attendant, nous avons passé quelques jours sans encombres avec le smartphone dans le cadre d’un usage habituel combinant messages, e-mails, photos, quelques jeux (Need for Speed, Cooking Fever), réseaux sociaux (Facebook et Twitter), recherche d’itinéraires avec Google Maps. L’écran de 5,2 pouces (13,2 cm) s’avère lumineux et l’appareil est assez léger (155 grammes). Samsung a choisi de limiter la mémoire interne à 16 Go, mais le smartphone dispose heureusement d’un port de carte mémoire micro-SD pour étendre le stockage. Photos, vidéos et applications prennent de la place, surtout que le capteur 13 Mpx permet de capturer des vidéos en Full HD. Reste à voir la qualité des images, en vidéo comme en photo d’ailleurs. Sur le papier, le Galaxy A5 (2016) s’avère prometteur et d’un bon rapport qualité-prix. Mais avant de craquer, comparez-le au Galaxy S6, et surtout attendez quelques jours : Samsung s’apprête à présenter son nouveau fleuron, le Galaxy S7, dont l’arrivée provoquera une baisse des prix des autres modèles du constructeur. 

 

Galaxy S6 vs Galaxy A5

Le Samsung Galaxy A5 est vendu aux alentours de 400 €. Mais le prix du Galaxy S6 a fondu depuis son lancement en avril 2015, passant de 700 à… 450 €. Ainsi réduit, l’écart de prix permet d’hésiter entre les deux modèles. Gros plan sur les principales caractéristiques qui les distinguent.