Samsung Galaxy Note 9 Premières impressions

Samsung Galaxy Note 9

Premières impressions

Publié le : 03/09/2018 

Un an après le Galaxy Note 8, Samsung renouvelle son smartphone à stylet. Mais le Galaxy Note 9 n’apporte pas de nouveautés majeures. Le stylet S Pen s’enrichit d’une fonction qui lui permet de servir de télécommande pour, par exemple, déclencher la prise d’une photo. Et le smartphone se transforme en ordinateur via un câble HDMI. En attendant les résultats de nos tests en laboratoire, nous avons pris en main le Note 9 et l’avons comparé au Note 8 pour savoir si ce nouveau modèle vaut le détour. À plus de 1 000 € l’appareil, la question se pose !

 

La gamme des smartphones Galaxy Note, identifiables grâce à leur écran géant et leur stylet, s’enrichit. Samsung lance le Galaxy Note 9, un appareil ultra haut de gamme vendu 1 009 € (128 Go) ou 1 209 € (512 Go). Ce prix exorbitant cache heureusement des caractéristiques techniques prestigieuses : le Note 9 rassemble ce qui se fait de mieux aujourd’hui en matière de smartphone. Il intègre ainsi un écran Super Amoled de 6,4 pouces au format 18,5/9e, un processeur ultra-rapide, plusieurs capteurs biométriques comme systèmes de déverrouillage (iris, empreintes digitales, reconnaissance faciale), un double appareil photo de 2x 12 Mpx à l’arrière, un capteur 8 Mpx sur la face avant. Et il est étanche (IP68). Seulement voilà, à quelques détails près, le Galaxy Note 8, lancé il y a un an et testé en laboratoire, intégrait déjà toutes ces caractéristiques (voir encadré). La différence notable vient de la batterie, dont la capacité atteint 4 000 mAh contre 3 300 mAh sur le Note 8. Nos tests en laboratoire devraient logiquement aboutir à une meilleure autonomie, sachant que celle du Note 8 était déjà satisfaisante. Résultats attendus pour début octobre.

Le S Pen amélioré

À l’usage, les Galaxy Note sont très agréables. Le Galaxy Note 9 n’échappe pas à la règle. Le téléphone est imposant, mais le format allongé permet de le tenir à une main, pour téléphoner notamment. Pour le reste, on prend rapidement l’habitude du stylet qui devient même addictif. Le smartphone est bien sûr tout à fait utilisable comme n’importe quel autre, avec les doigts. Mais le stylet facilite les manipulations courantes, de la navigation dans les menus à l’utilisation des applis. Il offre aussi des fonctions propres qui s’avèrent très pratiques au quotidien. Sortez le stylet de son logement lorsque le smartphone est en veille et vous pourrez prendre une note directement sur l’écran noir. Si vous sortez le stylet pendant que vous utilisez l’appareil, un menu affichant plusieurs fonctions apparaîtra. Capture d’écran, message animé, traduction instantanée de texte… Autant de petites applis pratiques qu’on se surprend à adopter au quotidien. Le stylet permet aussi de saisir ses SMS et autres mots en écriture naturelle, comme avec un papier et un stylo. La précision est assez bluffante, mais toutes ces fonctions étaient déjà disponibles avec le stylet du Galaxy Note 8. Celui du Note 9 apporte quand même une nouveauté : il est désormais compatible avec la norme Bluetooth, ce qui lui permet de communiquer avec le smartphone sans contact physique. Samsung a exploité cette transmission sans fil pour développer un mode télécommande. Vous pourrez définir quelle application s’ouvre lorsque, stylet en main, vous maintenez son bouton enfoncé. L’appareil photo est paramétré par défaut. Il suffit ensuite de cliquer à nouveau sur ce bouton pour capturer l’image, ou de double-cliquer pour passer en mode portrait. De la même manière, il est aussi possible de faire défiler sa galerie d’image clic par clic, de mettre sa musique en pause ou de passer à la diapositive suivante dans Powerpoint.

visu1-galaxy-note-9
Sortir le S-Pen quand le smartphone est en veille déclenche une interface de prise de note rapide, directement sur l’écran.

Du smartphone à l’ordinateur

Cette dernière application évoque l’univers professionnel, et ce n’est pas un hasard. Samsung intègre en effet au Note 9 un mode Dex (pour « Desktop Experience ») qui permet de transformer le smartphone en ordinateur. Il suffit de le connecter à un écran (avec un adaptateur USB-C vers HDMI) pour basculer vers un affichage de type PC. Le smartphone devient un pavé tactile et un clavier au besoin. Les applications utilisées s’affichent alors sur grand écran, comme sur un ordinateur (il ne s’agit pas de Windows, mais bien du système Android de Google, qui anime le Note 9). La fonction a le mérite d’exister, mais réduire l’équipement au minimum ne permet pas de profiter confortablement du Note 9 comme d’un PC. Si le smartphone joue à peu près bien son rôle de pavé tactile, le clavier est insuffisant car trop petit. Un vrai clavier devient vite indispensable. Mais il faut admettre que le Note 9 est assez puissant pour gérer les usages courants de bureautique et de multimédia. Notez que pour utiliser les applications de bureautique Word, Excel ou Powerpoint de Microsoft, il faudra souscrire un abonnement mensuel (7 €/mois pour une offre « 365 Personnel » donnant accès aux applis sur un ordinateur, une tablette et un smartphone).

 

Photo : de belles promesses

Côté photo, la résolution des capteurs du Note 9 est la même que celle des capteurs du Note 8, mais Samsung a repris tout le module photo inauguré sur le Galaxy S9+ : 2 capteurs 12 Mpx à l’arrière (un capteur à ouverture variable f/2.4-f/1.5 et un capteur f/2.4 à zoom optique x2) et un capteur de 8 Mpx en frontal pour les selfies. Nos tests labo devraient confirmer des performances au moins similaires. Pour le côté ludique, Samsung propose des dizaines de gadgets pour habiller ses photos, des oreilles de lapin aux déguisements emoji. De quoi être à la page sur les réseaux sociaux comme Instagram ou Snapchat.

 

Notre avis sur le Galaxy Note 9

À moins de contre-performances en laboratoire, le Galaxy Note 9 s’inscrira parmi les meilleurs smartphones de notre classement. Cet appareil puissant est agréable au quotidien, résolument haut de gamme ; les photos sont sublimes et le stylet offre une alternative d’utilisation intéressante et de multiples fonctions pratiques. Mais le prix, supérieur à 1 000 €, constitue un frein majeur.

Galaxy Note 9 face au Galaxy Note 8 : comparaison des caractéristiques

 
galaxy-note-9-tableau
Galaxy Note 9
galaxy-note-8-tableau
Galaxy Note 8
Écran 6,4 pouces
Super Amoled
2960 x 1440 px
6,3 pouces
Super Amoled
2960 x 1440 px
Stockage 128 Go ou 512 Go 64 Go
Appareil photo Double capteur 12 Mpx
8 Mpx à l’arrière
Double capteur 12 Mpx
8 Mpx à l’arrière
Batterie 4000 mAh 3300 mAh
Connexion USB-C, Bluetooth 5.0, NFC USB-C, Bluetooth 5.0, NFC
Processeur Samsung Exynos 9810
à 2,7 GHz
Samsung Exynos 8895
à 2,3 GHz
Carte mémoire Micro-SD, micro-SDHC, micro-SDXC Micro-SD, micro-SDHC, micro-SDXC
Carte SIM 2 emplacements (mais il faut choisir entre la carte mémoire et la 2e carte SIM) 1 emplacement

Le Galaxy Note 9 est un peu plus puissant que le Galaxy Note 8. La batterie, notamment, promet de meilleures performances. Mais le mode PC (ou Dex), assez gourmand en énergie, justifie sans doute cet effort de Samsung. Le Note 9 est vendu 1 009 € en 128 Go (1 209 € avec 512 Go de stockage), ce qui le place parmi les plus chers du marché. Mérite-t-il ce prix ? Sur le papier, le smartphone concentre en tout cas ce qui se fait de mieux aujourd’hui. Ceci dit, si vous possédez déjà un Galaxy Note 8, les changements ne sont pas suffisants pour justifier l’achat du Note 9.

Les concurrents avec stylet

S’il n’était pas question de stylet, le Galaxy Note 9 trouverait de nombreux concurrents, notamment au sein même de la gamme Samsung (le Galaxy S9+ est très proche). Les smartphones Android haut de gamme à grand écran sont nombreux sur le marché, chez plusieurs fabricants. Citons le Huawei P20 Pro, le LG G7 ThinQ ou encore le OnePlus 6. Avec stylet, les choses se compliquent. LG propose bien quelques modèles, les Stylus 2 et Q Stylus (décliné en Q Stylus+ et Q Stylus α), mais il s’agit d’appareils de milieu de gamme. Et chez les autres fabricants, l’offre est réduite… au néant.

Test du Galaxy Note 9

Depuis notre prise en main, nous avons testé en laboratoire le Samsung Galaxy Note 9.

Camille Gruhier