Médicaments à base de valsartan – Nouveau rappel d’ampleur

Publié le : 30/11/2018 

Ce rappel est dû à la détection de deux impuretés dans le principe actif du médicament (valsartan). Il s’agit de la NDMA (N-nitrosodiméthylamine) et de la NDEA (N-nitrosodiéthylamine), toutes deux classées comme probablement cancérogènes pour l’homme. Cependant, le risque reste minime.

 

Produit

400 lots de médicaments contenant du valsartan, un anti-hypertenseur, sont rappelés par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) en raison d’un défaut de qualité. Cette alerte survient après une première vague de rappels au cours de l’été 2018, pour la même raison.

Les médicaments concernés contiennent du valsartan seul ou en association avec d’autres molécules (hydrochlothiazide ou amlodipine) et sont commercialisés par 11 laboratoires génériques. La liste peut être consultée à l’adresse suivante : https://www.ansm.sante.fr/content/download/147081/1939959/version/10/file/Valsartan_Medicaments-concernes_2018-11-29.pdf

Où s’adresser

L’ANSM a mis en place une page dédiée au valsartan qui est régulièrement mise à jour : https://www.ansm.sante.fr/Dossiers/Valsartan/Valsartan/(offset)/0.

Un numéro vert est également accessible aux personnes concernées par le rappel : 0800 97 14 03. Il est ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 19 h.

Si votre médicament est concerné par le rappel, consultez votre médecin sans urgence. Cette impureté ne provoque pas de risque immédiat, contrairement à l’arrêt du traitement qui favorise les poussées d’hypertension, les décompensations cardiaques ou les accidents neurologiques. Avant la moindre action, il est essentiel de demander l’avis de son médecin ou de son pharmacien.

A noter que des ruptures de stock de valsartan peuvent se produire à court terme. Selon l’ANSM, 60 % du marché français sont concernés par le rappel. Les laboratoires qui ne sont pas visés ne pourront pas adapter leur production de manière suffisante. Les lots disponibles sont donc réservés aux personnes chez qui le traitement est indispensable. Le recours à d’autres médicaments sera probablement nécessaire.