Smartphones "minis"

Ils n’ont pas tout des grands

Publié le : 28/10/2014 

C’est désormais une habitude. Chaque année, les grands fabricants lancent une nouvelle version de leur smartphone vedette et l’accompagnent, quelques semaines plus tard, d’une déclinaison « mini ». Ainsi, le Samsung Galaxy S5 Mini, le LG G3s, le Sony Xperia Z3 Compact ou le HTC One Mini 2 reprennent le look de leurs aînés, mais ils sont moins perfectionnés et leur écran est plus petit. Dommage, leur rapport qualité/prix n’est pas toujours intéressant.

 

Samsung

Galaxy S5 vs Galaxy S5 Mini

Le Galaxy S5, fleuron de Samsung, est un excellent smartphone. Le Galaxy S5 Mini aussi. Mais son écran est plus petit (11,4 cm de diagonale contre 12,9 cm), et surtout d’une résolution inférieure (HD 1280 × 720 pixels contre Full HD 1920 × 1080 pixels). Cela empêche-t-il de bien voir les contenus affichés à l’écran ? Non ! D’autant que l’écran du S5 Mini est tout aussi réactif que celui du S5.

Samsung a également modifié le processeur, moins puissant sur le S5 Mini (1,4 GHz) que sur le S5 (2,5 GHz). La différence est perceptible lorsque l’on joue ou qu’on utilise des applications gourmandes en ressources, mais n’a rien de rédhibitoire dans le cadre d’un usage courant. Les sacrifices liés à la batterie sont sans doute plus gênants : le S5 Mini jouit d’une moins bonne autonomie, en appel notamment.

Enfin, les chasseurs d’images devront se contenter d’un capteur de 8 Mpixels sur le S5 Mini contre 16 sur le S5. En outre, le grand smartphone permet de filmer en ultra-haute définition (3840 × 2160 pixels), pas le petit.

Pour le reste, nous avons pu passer des appels sans problème de qualité sonore sur les deux appareils, qui bénéficient de la même interface logicielle (Android 4.4.2). Samsung a aussi intégré les fonctions phare du S5, notamment l’application Santé S Health avec son cardiofréquencemètre, son podomètre et son coach, ainsi que son lecteur d’empreinte digitale pour déverrouiller l’appareil.

Verdict : Le S5 Mini, que l’on trouve à partir de 325 € sur Internet (400 € pour le S5), affiche un rapport qualité/prix correct. Les petits sacrifices sur les performances permettent de profiter d’un smartphone à la mode et moins encombrant. Mais on peut aujourd’hui s’offrir le S3 ou le S4, qui ont obtenu de meilleurs résultats lors de nos tests en laboratoire, pour moins cher ou à peine plus (235 € et 355 € respectivement).

Sony

Xperia Z3 vs Xperia Z3 Compact

Chez Sony, le haut de gamme passe par un écran de 5,2 pouces (13,2 cm) de 1920 × 1080 pixels, un processeur de 2,5 GHz, un appareil photo de 20 Mpixels truffé d’options, et une interface logicielle basée sur Android et agrémentée d’une surcouche maison très agréable. Ce modèle, le Xperia Z3, est fin (75 mm), très plat, avec des coins peu arrondis. La prise en main n’est pas exceptionnelle. En revanche, le cadre bombé en aluminium et la coque en verre trempé confèrent à l’appareil une élégance certaine. Même constat sur le Z3 Compact, dont la seule différence esthétique vient de la taille de l’écran (4,6 pouces, soit 11,7 cm). Le Z3 Compact reprend bon nombre de caractéristiques du Z3 ; en fait, les principales différences viennent de la mémoire vive (2 Go contre 3 Go) et de la batterie (2 600 mAh contre 3 100 mAh). Mais, comme son mentor, il filme en ultra-haute définition avec le même capteur de 20 Mpixels, résiste aux poussières et est étanche IP65 et IP68 (résiste à une immersion dans l’eau douce à 1,5 m de profondeur pendant 30 minutes).

Verdict : Sur le papier, le Z3 Compact tient largement la comparaison avec le Z3. Mais à 499 € et au vu de ses caractéristiques, il s’agit d’un smartphone haut de gamme, et non pas « allégé » comme son appellation pourrait le laisser croire. À 679 €, le Z3 offre à peine plus, si ce n’est le confort d’un écran XXL.

Tout sur le Xperia Z3 de Sony

LG

G3 vs G3s

Comme les autres smartphones haut de gamme de sa génération, le LG G3 est rapide (processeur à 2,5 GHz) et affiche un très bel écran tactile de 5,5 pouces (13,9 cm) ainsi que des performances qui le placent parmi les meilleurs du moment. Pour se distinguer des autres, le constructeur a choisi de placer les boutons (bouton central et volume) non pas sur la tranche, mais au dos de l’appareil, arguant qu’ils tombent mieux sous les doigts. Nous ne sommes pas spécialement convaincus par ce choix. Le LG G3s reprend bien sûr cette spécificité et, au-delà, le look général de son aîné. Comme souvent, les différences entre les deux appareils viennent de l’écran (5 pouces, 1280 × 720 pixels sur le G3s), du processeur (1,2 GHz sur le G3s), de la mémoire vive (2 Go sur le G3, 1 Go sur le G3s), de la batterie et de l’appareil photo (13 Mpixels contre 8). Les performances générales sont donc inférieures, mais devraient rester correctes sur le G3s (les résultats de nos tests seront publiés mi-novembre). Tous deux fonctionnent avec Android 4.4.2 et intègrent les petites fonctions propres à LG, comme « Knock Code », qui permet de déverrouiller l’appareil en tapotant une combinaison de quatre points sur l’écran.

Verdict : 100 € séparent les prix de ces deux smartphones (300 € pour le G3s, 400 € pour le G3), un écart assez logique au regard de leurs différences. Chacun est bien positionné dans sa catégorie. Seule la taille du smartphone permet de faire un choix en cas d’hésitation.

Tout sur les smartphones de LG

 

HTC

One (M8) vs One Mini 2

La gamme One de chez HTC fait l’unanimité grâce à son esthétique très réussie. Sa coque arrondie en métal brossé et ses finitions impeccables la placent parmi les smartphones les plus élégants de leur génération. One M8 et One Mini 2 offrent des haut-parleurs d’une qualité assez rare sur un smartphone, comme en témoignent nos tests et notre prise en mains vidéo. Même version d’Android (4.4.2), même surcouche logicielle HTC Sense : One M8 et One Mini 2 appartiennent bien à la même génération. Tous deux sont de bons smartphones. Mais le premier surpasse le second sur plusieurs points : l’autonomie (en appel et en navigation Internet), la qualité des vidéos (aucun n’enregistre toutefois en ultra-haute définition) et le confort de la navigation GPS. La définition de l’écran du One M8 (1080 × 1920 pixels, 5 pouces) est supérieure à celle du One Mini 2 (720 × 1280 pixels, 4,5 pouces), mais le confort n’en pâtit pas vraiment. Il est juste plus petit.

Verdict : À 359 €, le One Mini 2 affiche un rapport qualité/prix correct. Mais à bien y regarder, HTC propose encore certains modèles plus anciens aussi intéressants, comme le Desire HD à moins de 150 €, par exemple. Certes, l’interface de l’appareil n’est pas la plus récente ni le smartphone plus joli. Le HTC One M8 entre, lui, dans la catégorie des appareils haut de gamme, avec notamment un processeur à 2,3 GHz doté de 2 Go de mémoire vive ou encore une connexion HDMI. Son prix de 500 € semble donc justifié.