Mitigeurs thermostatiques

Conseils

Installation, réglage, nettoyage... Nos conseils d'utilisation pour une utilisation intelligente d'un robinet mitigeur.

 

Avant d'acheter

Les fabricants précisent que, pour une utilisation optimale, l'eau chaude doit être fournie par accumulateur sous pression. Les accumulateurs à écoulement libre ne conviennent pas pour ce type de robinetterie. Si vous avez un chauffe-eau instantané, vérifiez les conditions, une puissance minimale (18 kW) est souvent requise.

Installation

Contrairement à ce qu'on peut croire, le montage d'un mitigeur thermostatique sur une arrivée d'eau existante est assez simple. Tous les modèles sont livrés avec un adaptateur en S qui permet l'installation directe, même si l'écartement des arrivées d'eau n'est pas au format standard de 15 cm.

Réglage du limiteur de température

Le limiteur de température de chaque mitigeur fait l'objet d'un préréglage en usine. Mais la température obtenue à domicile peut être sensiblement différente. D'où l'intérêt de pouvoir réinitialiser le limiteur. C'est possible sur la plupart des modèles. L'opération n'est pas forcément simple, elle nécessite un démontage partiel de la poignée de température et, dans le même temps, de bien mesurer la température de l'eau qui coule. Le mieux est de suivre scrupuleusement les indications de la notice.

Nettoyage

Le revêtement du mitigeur doit être nettoyé avec des produits doux. Les filtres et l'aérateur sont à détartrer une fois par an, par exemple au vinaigre blanc. Même chose pour la cartouche thermostatique : pour l'atteindre, il faut démonter en partie la poignée de température, en suivant les instructions de la notice.

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)

asstamane

Nadège Mazery

Rédactrice technique