Apple iOS 10 et macOS Des iPhone, des iPad et des Mac sur le carreau

Apple iOS 10 et macOS

Des iPhone, des iPad et des Mac sur le carreau

Publié le : 19/06/2016 

Cet automne, Apple proposera deux mises à jour logicielles majeures. La première concerne le système d’exploitation mobile iOS, pour iPhone et iPad, qui passera à la version 10. La seconde est destinée aux ordinateurs Mac : OSX sera remplacé par macOS Sierra. Ces mises à jour ne seront pas disponibles sur tous les appareils de la marque. Comme à chaque fois qu’il déploie une nouvelle génération logicielle, Apple exclut en effet les appareils trop anciens. Cette limitation est-elle justifiée ? Pénalise-t-elle certains utilisateurs ? Nos réponses.

 

Quelles sont les principales nouveautés d’iOS 10 et macOS sierra ?

Le logiciel iOS 10 apporte plusieurs nouveautés pour les iPhone et les iPad. L’application Message s’enrichira de contenus non textuels, pour échanger des émoticônes (pictogrammes qui illustrent les textos) ou donner à son correspondant sa position exacte en un clic. Apple se devait de rendre sa messagerie plus « fun » et plus expressive pour rivaliser avec les très populaires Facebook Messenger ou Snapchat. Apple a également relooké l’application Plans (l’équivalent chez Apple de Google Maps) et accentué l’organisation intelligente des photos. L’utilisateur aura par ailleurs accès à plus de fonctions depuis l’écran de verrouillage. Il sera aussi possible d’ouvrir deux sites Internet simultanément sur l’iPad dans le navigateur Safari.

iOS 10 - Affichage textos
Plus expressifs ou illustrés, les textos deviendront plus « fun » avec iOS 10.

La principale nouveauté concernant le système d’exploitation pour ordinateurs, cette fois, tient à l’intégration de l’assistant vocal Siri. Il suffira d’énoncer une requête (« Affiche les e-mails envoyés par Julie en juin », « Quel est le chemin le plus court pour aller à Briançon ? », etc.) pour obtenir la réponse. Apple accentue par ailleurs l’intégration de l’ordinateur avec les autres appareils. La fonction Continuité permettait déjà de poursuivre sur un iPad un travail entamé sur son Mac ou encore de répondre à un SMS depuis son ordinateur. Avec macOS Sierra, il sera possible de déverrouiller son ordinateur depuis son Apple Watch, ou de « coller » sur iPhone un lien « copié » sur un iPad.

macOS Sierra - Assistant vocal Siri
Avec macOS Sierra, Apple intègre l’assistant vocal Siri sur ses Mac.

Quels sont les appareils compatibles avec iOS 10 et macOS Sierra ?

Apple exclut les appareils trop anciens de la migration vers ces mises à jour.

Fin de parcours pour les iPhone 4 et 4S. La mise à jour vers iOS 10 ne sera proposée que sur les iPhone 5, 5C, 5S, 6, 6 Plus, 6S et 6S Plus ainsi que le récent iPhone SE. Côté tablettes, tous les modèles d’iPad Air et d’iPad Pro, l’iPad de 4e génération, les iPad Mini 2, 3 et 4 seront compatibles. iPad Mini, iPad 2 et iPad 3 sont donc laissés sur le côté alors qu’ils sont encore très répandus : ils représentent 44 % des iPad en circulation (source : Localytics, novembre 2015) ! Le baladeur iPod touch de 6e génération pourra quant à lui basculer vers iOS 10.

Quant à macOS Sierra, qui succède à OS X El Capitan (l’appellation OS X étant définitivement abandonnée), il laisse sur le carreau tous les Mac antérieurs à 2009.

Pourquoi Apple ne propose-t-il pas les mises à jour sur tous les appareils ?

La tentation est grande de prêter à Apple l’intention d’inciter ses clients à acheter une version plus récente de leur iPhone, de leur iPad ou de leur Mac. Sans doute est-ce partiellement vrai. Mais en réalité, Apple n’a guère d’autre choix que d’exclure les appareils trop anciens : leur configuration matérielle insuffisante serait susceptible de les ralentir, ce qui peut s’avérer pénible pour l’utilisateur.

En intégrant les iPhone et les iPad lancés en 2013, ainsi que les ordinateurs postérieurs à 2009 (plus de 6 ans d’âge, une éternité à l’échelle informatique), Apple est en fait plutôt raisonnable.

Les utilisateurs sont-ils pénalisés si leur iPhone, iPad ou Mac n’est pas éligible ?

Les nouveautés apportées par ces mises à jour logicielles ne sont pas forcément indispensables. Que le système soit capable de reconnaître les visages sur vos photos, de répondre à des requêtes formulées oralement au lieu d’être saisies sur le clavier, ou d’illustrer vos messages avec des gadgets n’est pas à proprement parler déterminant au quotidien. Certaines nouveautés sont tout simplement inopérantes sur certains appareils. Par exemple, dans iOS 10, Apple a exploité davantage l’écran « cliquable » de ses iPhone 6S et 6S Plus, qui élargit les possibilités d’interactions depuis l’écran verrouillé ou avec les applications (presser l’écran sur l’icône Météo permettra par exemple d’obtenir un aperçu sans ouvrir l’application). Si vous ne courez pas après la dernière nouveauté, les mises à jour ne sont pas bloquantes.

Ceci dit, passer du côté obsolète finira par vous pénaliser. Un système non mis à jour régulièrement est plus vulnérable : quand le système est suivi, des correctifs de sécurité sont régulièrement fournis à l’utilisateur. Les iPhone sont toutefois moins visés par les attaques que les smartphones Android (consulter aussi notre test d’antivirus pour smartphones). Par ailleurs, les applications de l’App Store exigent une version minimale de l’OS pour être installées. Avec un système trop ancien, l’utilisateur se coupe des nouveautés de la boutique, et le phénomène s’accentuera forcément avec le temps.