Pas facile d'évaluer les performances d'une batterie de voiture avant de l'acheter. Toutefois, il existe des détails auxquels il faut faire attention pour bien choisir. 

 
SOMMAIRE

 

Test Que Choisir : Comparatif Batteries auto

 

Si votre voiture démarre, c'est grâce à elle. En effet, le rôle de la batterie est d'emmagasiner l'énergie produite par l'alternateur puis de la restituer au moment opportun pour alimenter certains voyants (les moins gourmands en courant et les plus sensibles aux pointes de tension), et surtout pour lancer le moteur au moment du démarrage. Elle doit pour cela être capable de transmettre en très peu de temps des courants de forte intensité. La batterie est d'autant plus importante qu'elle ne se contente plus de faire démarrer la voiture et fonctionner la radio et les essuie-glaces ; désormais, elle gère aussi l'ABS (antiblocage des roues), le GPS (navigation par satellite) et d'autres fonctions de plus en plus nombreuses.

Dans les magasins, une vingtaine de marques se partagent le marché (Varta, Bosch, Fulmen, Tudor, etc.), mais il n'y a en réalité derrière ces noms que trois ou quatre fabricants. Les marques de distributeurs, produites dans les mêmes usines, ont gagné l'estime des automobilistes, car elles sont de bonne qualité et moins chères que leurs concurrentes. Aujourd'hui, une batterie coûte aux alentours de 100 euros.

Attention au stockage

Pas facile de se faire une idée des performances d'une batterie avant de l'acheter. Vérifiez notamment la capacité (exprimée en ampères/heure) et le courant de démarrage (en ampères). Plus la première est élevée, plus on disposera de temps pour lancer un moteur réticent, alors que le second représente la « force » avec laquelle sera lancé le moteur. Ayez aussi à l'esprit que la batterie est un produit qui s'use même lorsqu'on ne s'en sert pas. Conséquence : les exemplaires présents dans les magasins ne sont jamais totalement neufs. Ils ont été transportés et ont séjourné dans des conditions plus ou moins bonnes. Il est dommage que l'acheteur n'ait pas connaissance de ces éléments ! En effet, pour conserver leur capacité et leur puissance, les batteries doivent de préférence être entreposées à l'abri de l'humidité et surtout de la chaleur, car celle-ci accélère les processus chimiques. Fuyez donc les modèles d'apparence ancienne, recouverts de poussière ou présentant des fuites. Dans l'idéal, rabattez-vous sur ceux équipés d'un indicateur de charge. Vous éviterez ainsi d'acquérir un produit trop ancien. Et surtout, ne vous laissez pas tenter par les opérations spéciales organisées sur des parkings ensoleillés ! Au moment de l'achat, pensez aussi au poids de la batterie : ces engins sont lourds. Munie d'une poignée, elle sera plus facilement transportable (si ce n'est pas le cas, une sangle amovible vous facilitera la tâche).

En cas de panne...

À l'usage, une batterie ne nécessite plus aucun entretien. Il suffit de l'installer, puis de l'enlever quand elle est fichue. En cas de panne, il y a de grandes chances pour qu'elle soit vide. Si vous avez oublié d'éteindre les phares pendant plusieurs heures ou si votre véhicule est resté longtemps sans fonctionner, secouez-la et patientez quelques minutes. Cela peut suffire à régénérer le processus électrochimique. Si tel n'est pas le cas, il vous reste à pousser la voiture, à la brancher sur un chargeur spécifique ou à utiliser des pinces reliées à une autre batterie. Une recharge lente est toujours préférable. Si rien n'y fait, et que votre batterie date de 4 ou 5 ans, il est probable que vous devrez en changer. Vous pouvez le faire tout seul, à condition d'être un peu bricoleur (voir la méthode dans « les bonnes pratiques »). Attention à acheter une batterie d'un courant de démarrage et de capacité équivalents ou supérieurs, mécaniquement compatible (lire nos conseils ci-dessous pour bien choisir sa batterie). La vieille batterie (recyclable à presque 100 %, sauf pour les batteries modernes des voitures électriques, hybrides ou équipées d’un système Stop & Start) ne pourra en aucun cas être jetée dans n'importe quelle poubelle ou pire, abandonnée dans la nature : ses composants étant toxiques et polluants, le consommateur a pour obligation, depuis le 1er juillet 1998, de rapporter sa batterie hors d'usage dans un centre agréé ou à un distributeur.

Les bonnes pratiques

Si le moteur ne démarre pas quasi instantanément (après le préchauffage pour les diesels), n’insistez pas. Préférez plusieurs petits tours de clef qu’une trop longue action du démarreur.

Débrayez, surtout en hiver lorsque l’huile est figée, pour faciliter la rotation du moteur.

Pour ceux qui roulent exclusivement en ville et dans les bouchons, il faut réaliser régulièrement un trajet plus long à un régime moteur plus élevé pour recharger correctement la batterie.

Une charge complète, à l’aide d’un chargeur de qualité, réalisée tous les six mois augmentera sensiblement la durée de vie de la batterie.

Pour son remplacement, débranchez la borne négative (-), fil noir, puis la borne positive (+), fil rouge. Rebranchez la borne (+) puis la borne (-) de la nouvelle batterie.

En cas de présence de sulfate (poudre blanchâtre), débranchez les cosses (la négative puis la positive) et brosser les traces indésirables des bornes. Rebranchez les cosses puis enduisez-les d’une pellicule de graisse qui ralentira la formation de sulfate. Ne surtout pas nettoyer à l’eau. Pourtant très efficace pour agir contre le sulfate, elle créera une humidité résiduelle qui aura l’effet pervers de favoriser ensuite sa formation.

Si vous possédez une voiture de collection, ou une moto, qui ne roule pas souvent, débranchez la batterie. Toutefois, certains véhicules ont besoin d’une alimentation électrique permanente pour conserver des données (code d’autoradio, mémoires des calculateurs électroniques…). Dans ce cas, branchez un appareil de maintien de charge sur la batterie.

Choisir sa batterie

Outre par ses dimensions et la position de ses cosses, chaque batterie se caractérise par deux valeurs : la capacité (indiquée en Ah, ampère-heure) et l’intensité (en A, ampère). La première représente la capacité à répondre à des besoins de courant permanent, lorsque le moteur est éteint par exemple. La seconde équivaut à la puissance de démarrage.

Il faut donc prendre un exemplaire doté, au bas mot, des mêmes indications. Si cela n’est pas possible, il faut choisir un accumulateur dont les caractéristiques sont supérieures.

Attention si vous possédez une voiture dotée du système Stop & Start, vous devez choisir une batterie adaptée. En effet, ce dispositif est particulièrement gourmand en énergie en raison des démarrages successifs et impose l’utilisation de solutions AGM ou EFB plus efficientes que les batteries traditionnelles. Leur tarif, en rapport avec leur complexité, sera respectivement 1,7 et 1,3 fois plus élevé qu’un accumulateur au plomb.

Entretenir sa batterie

La bonne charge d’une batterie est gage de performance et de longévité. Et souvent, lorsqu’un souci intervient sur la voiture, c’est non pas un signe de sa défaillance mais généralement un problème du circuit de charge. Car si la batterie tombe à un niveau trop bas elle pourra carrément devenir irrécupérable. Le premier conseil serait donc, dans la mesure du possible, de charger une batterie après l’avoir achetée pour s’assurer de la monter gonflée à bloc sur le véhicule. Pour recharger une batterie lorsqu’elle est en place sur le véhicule, il faut d’abord débrancher ses bornes. Pour les véhicules modernes, cette opération peut nécessiter l’utilisation préalable d’un appareil d’alimentation annexe (qui se branche sur l’allume-cigare par exemple) afin de conserver les mémoires des appareils électroniques. Il ne faut jamais recharger une batterie lorsqu’elle est encore branchée. Enfin, mieux vaut choisir un chargeur de qualité, pas moins de 100 euros, capable de réaliser une charge automatique.

 

Test Que Choisir : Comparatif Batteries auto

Anne-Sophie Stamane

asstamane