Lecteurs Blu-ray Bien choisir sa platine Blu-ray et sa connectique haute définition

Lecteurs Blu-ray

Bien choisir sa platine Blu-ray et sa connectique haute définition

Versions haute définition des lecteurs DVD, les platines Blu-ray offrent une qualité d'image et de son jamais atteinte jusque-là. Mais pour en profiter pleinement, il faut posséder un matériel hi-fi et vidéo extrêmement coûteux.

 

Test Que Choisir : Comparatif Lecteurs Blu-ray

Le Blu-ray tire son nom du rayon bleu dont les caractéristiques permettent de stocker, sur une surface identique (un disque de 12 cm de diamètre), 3 à 5 fois plus de données que sur un DVD classique. Grâce à une définition de 1 080 lignes (contre 576 pour les DVD), les images sont bien plus nettes. Le Blu-ray permet en outre de bénéficier de bonus inédits, telles l'incrustation d'images sur l'écran, impossible avec le DVD, ou la visualisation d'informations captées en direct sur Internet (fonction BD-Live). Cette technologie a un coût. Si leur prix a considérablement baissé en quelques mois, les lecteurs Blu-ray restent chers (autour de 300 euros). Les premiers modèles capables d'enregistrer (en haute définition) font leur apparition, mais sont encore rares et très onéreux.

Le Blu-ray a ses limites

Quel que soit le lecteur Blu-ray, l'image et le son sont impressionnants de finesse et de détails... à condition de visionner le programme sur un téléviseur ou un vidéoprojecteur de bonne qualité. Seuls les téléviseurs « HD TV 1080p » sont capables de conserver la définition initiale de 1 080 lignes (par 1 920 pixels). Ne pouvant afficher plus de 768 lignes (par 1366 pixels), les « HD TV » limitent la définition. Quant aux écrans cathodiques, ils ne supportent pas la HD. Mais la définition n'est pas tout. Nos tests ont montré que des différences importantes existaient entre les téléviseurs HD et qu'une définition de 1 080 lignes ne garantit pas une meilleure qualité d'image. Avec certains modèles, l'image en Blu-ray sera à peine meilleure qu'avec un bon DVD, surtout si l'on s'éloigne un peu de l'écran. Par ailleurs, pour profiter des détails de la bande sonore, posséder un système home cinéma est indispensable, même si les formats haute définition (DTS-HD et Dolby TrueHD) n'apportent rien de plus que leurs versions standard (DTS et Dolby Digital). Les disques Blu-ray préenregistrés ne sont pas donnés non plus. Alors qu'un DVD récent coûte entre 15 et 20 euros, il faut compter une trentaine d'euros pour sa version Blu-ray.

Essentielle connectique

Lecteur Blu-ray
Prise HDMI
Finie la bonne vieille Péritel. La connexion de la platine Blu-ray au téléviseur se fait via la prise HDMI qui fait transiter à la fois l'image et le son en numérique (elle est présente sur tous les téléviseurs HD). L'ennui, c'est que la plupart des fabricants ne fournissent pas le câble adéquat et se contentent d'un câble composite qui transmet l'image en définition standard. Il faut donc la plupart du temps acquérir un câble HDMI. Inutile d'y mettre trop cher ou de succomber au câble « avec connectique en or 24 carats » que l'on peut trouver dans certains magasins. Si la longueur ne dépasse pas 5 m, n'importe quel câble HDMI fait l'affaire. On en trouve à partir d'une quinzaine d'euros.

Presque tous les modèles sont aussi équipés d'une sortie son analogique et d'une sortie numérique optique afin de relier le lecteur à un système home cinéma. En revanche, la sortie numérique coaxiale n'est pas omniprésente.

La prise USB qu'arborent certaines platines ne sert dans la plupart des cas qu'à stocker sur clé le contenu BD-Live téléchargé via Internet (une clé USB est parfois fournie avec le lecteur) ou à procéder aux mises à jour du « firmware », le logiciel qui pilote le lecteur. Plus rares sont les modèles qui permettent de lire du contenu (vidéo, musique, photos...) à partir d'un support périphérique (clé USB, disque dur...).

Les supports et formats compatibles

Lecteur Blu-ray
BD-R DL
La plupart des lecteurs Blu-ray sont capables de lire les CD, les DVD ainsi que les BD-R (disques enregistrables), les BD-RE (réinscriptibles) et les BD-R DL (double couche), créés sur un ordinateur équipé d'un graveur Blu-ray. En revanche, rares sont ceux qui lisent les DVD-Ram (format exploité par certains enregistreurs DVD de salon et par certains caméscopes DVD).

Les platines ne lisent pas non plus tous les contenus. Bon nombre de lecteurs Blu-ray, par exemple, sont incapables de lire les films enregistrés en DivX, format de compression vidéo très répandu. Tous ne lisent pas non plus le JPEG (pour les photos) ainsi que le MP3 ou le WMA (pour la musique). Et encore, un lecteur peut très bien se dire compatible avec un format mais ne le lire qu'à partir d'un seul support. Certaines platines, par exemple, ne lisent les MP3 que s'ils sont gravés sur CD ou DVD alors que d'autres les reconnaissent aussi lorsqu'ils sont stockés sur clé USB ou carte mémoire SD.

Par ailleurs, si vous possédez un caméscope haute définition enregistrant en AVCHD, optez pour un lecteur Blu-ray compatible avec ce format. Là encore, seules certaines platines lisent l'AVCHD à partir d'une carte mémoire.

Le BD-Live, quèsaco ?

Lecteur Blu-ray
Il s'agit d'une fonctionnalité propre au Blu-ray qui permet de visualiser en cours de lecture des bonus captés sur le Net. Il faut pour cela disposer d'une platine compatible et la relier à Internet via la prise Ethernet. Ainsi, vous pourrez, selon les possibilités qu'offre le film que vous regardez, accéder à des informations supplémentaires sur le tournage, des commentaires du réalisateur, des sous-titres supplémentaires, des jeux, des scènes inédites, etc. Attention toutefois : cette fonctionnalité n'est pas encore tout à fait au point. L'accès à ces informations est souvent lent et l'intérêt des bonus BD-Live encore limité. Les fabricants de matériel et les éditeurs de films promettent de faire des efforts.

Le DVD fait de la résistance

Grâce à l'« upscaling », le bon vieux DVD a peut-être encore de beaux jours devant lui. Cette technologie présente sur les platines DVD les plus récentes convertit l'image du DVD en haute définition à la sortie HDMI. Toshiba propose même un lecteur DVD intégrant un « upscaler de haute qualité » qui, sans atteindre la qualité du Blu-ray, améliore lui aussi l'image. Ces lecteurs ont l'avantage d'être nettement moins chers que les lecteurs Blu-ray puisqu'on en trouve à partir de 70 euros.

Test Que Choisir : Comparatif Lecteurs Blu-ray

Neil Mcpherson

Rédacteur technique