Chaudières à condensation

Des avantages acquis

Publié le : 28/05/2010 

Après des débuts chaotiques dans les années quatre-vingt, les chaudières gaz à condensation sont aujourd'hui au top.

 

Étanchéité

Lors de l'essai portant sur le circuit d'amenée d'air, le débit de fuites ne doit pas excéder 3m3 d'air/h. Le circuit dans lequel le gaz circule ne doit admettre aucune fuite supérieure à 0,06dm3/h si le robinet est fermé et 0,14dm3/h s'il est ouvert. Dans les essais portant sur le circuit d'eau de chauffage et le circuit d'eau chaude sanitaire, aucune fuite, aucune déformation ne doivent se produire.

Sécurité

L'essai de sécurité à l'allumage vérifie que la chaudière ne présente aucun risque pour l'utilisateur. Le test d'échauffement s'assure qu'aucun point de contact de la chaudière n'est susceptible de brûler l'utilisateur. La température maximale du circuit d'eau chaude doit rester inférieure à 95°C pour éviter la formation de vapeur. Le laboratoire mesure le taux de monoxyde de carbone émis, d'abord en utilisant du gaz naturel puis avec un gaz susceptible de provoquer une combustion incomplète.

Niveau sonore

Les chaudières fonctionnent à régime constant à puissance nominale dans une chambre spéciale. Les mesures se font par tiers d'octave dans la bande de fréquence allant de 100 à 5000 hertz.

Oxydes d'azote

Ce test mesure les rejets d'oxydes d'azote à plein régime et à puissance moindre quand les chaudières sont ajustables. Le niveau de ces émissions détermine la classe de l'appareil, de 1 pour les plus polluants (entre 200 et 260mg/kWh) à 5 pour les moins polluants (moins de 70mg/kWh).

Rendement

Le rendement correspond à la capacité de la chaudière à restituer l'énergie qui lui est fournie sous forme d'eau chaude. Il est évalué à pleine puissance ainsi qu'à charge réduite, l'intérêt des chaudières à condensation étant de fonctionner à faible puissance.

Isolation thermique

Quand la chaudière est à l'arrêt, on lui fournit une eau à 50°C à l'aide d'une pompe puis on mesure la consommation d'électricité nécessaire au maintien de cette température.

Débit

De l'eau à 65 °C est puisée pendant 10 minutes. Suivent 20 minutes d'attente avant le renouvellement de l'opération. Cet essai permet de déterminer le nombre de litres disponibles à la minute.

Contrôle de la température

La température de l'eau du ballon doit être d'au moins 60 °C pour éviter tout risque de développement des légionnelles.

Fonctionnement du service de comparaison

Les produits et services sont classés selon les résultats obtenus lors de nos tests à partir d’un protocole établi par nos experts. Les résultats sont publiés selon un classement basé sur les qualités intrinsèques des produits et sur celles des prestations de service, sans aucune autre considération. Nous achetons de façon anonyme tous les produits que nous testons, nous n’avons aucun lien avec les fabricants, fournisseurs ou distributeurs des produits et services testés, à l’exception des autorisations données par Bureau Veritas Certification conformément aux règles de La Note Que Choisir. Notre classement est totalement indépendant, aucune relation commerciale avec les fabricants, fournisseurs ou distributeurs ne peut avoir d’impact sur ce dernier. Les prix indiqués et les informations sur la disponibilité des produits mentionnés sur notre site sont fournis à titre indicatif et sont actualisés tous les jours. L’offre de produits et services étant pléthorique, nous ne prétendons pas pouvoir tester l’exhaustivité d’un marché. Nous sélectionnons les produits et services les plus représentatifs d’un segment de marché.

Élisabeth Chesnais

François Palemon

Rédacteur technique

Contacter l’auteur(e)